S’accepter, même dans son ombre

Au cours de mes accompagnements, il est fréquent d’aborder l’élément majeur de la confiance en soi. Nos parents, nos éducateurs ou notre environnement professionnel ont pointé ou pointent encore davantage nos défauts que nos qualités. C’est encore le mode le plus courant de fonctionnement dans notre société. Peu valorisé au cours de sa vie, il est donc bien mal aisé de lister avec facilité toutes les qualités présentes en nous. Comment avoir une estime de soi solide si l’on ne connaît pas clairement ses talents, ses qualités et qu’on rapetisse toujours ses réussites?

Avoir confiance en soi est le travail de toute une vie car nombreuses sont les situations qui viennent nous tester sur ce sujet. Et la confiance en soi passe par la reconnaissance de sa propre valeur. Une des pistes que je donne en séance est de visiter les différents aspects de sa vie. De quelles qualités faites vous preuve en amour, en famille, avec vos amis, dans votre vie professionnelle, sportive, artistique, etc…?
Que considérez-vous avoir réussi dans votre vie et lequel de vos talents avez vous utilisé pour y arriver?

Paradoxalement, je pense qu’il est tout aussi précieux de reconnaître et surtout d’assumer nos défauts et parts d’ombre. C’est un autre ingrédient important de l’estime de soi. Il favorise l’authenticité avec les autres mais surtout avec soi-même. Comme la plupart des gens, j’essaie de me présenter aux autres sous mon meilleur jour. Les gens qui me côtoient me trouvent sympathique. Pourtant, je garde en moi des petites hontes pour m’être parfois laissée aller à la mauvaise foi ou au mensonge par exemple.

Chaque humain est plein de qualités et a aussi des failles liées à ses blessures. Pour faire bonne figure, il est facile de cacher qui on est vraiment par différents stratagèmes. Mentir, enjoliver son histoire de vie par honte de son vécu réel, ne pas s’engager parce qu’on s’est senti abandonné par le passé, manquer de franchise parce qu’on a été trahi. Ces parts d’ombre nécessitent d’être visitées et aimées, même si nous ne parvenons pas à les dépasser. Ce qui est important, c’est de savoir qu’elles font partie de nous mais ne définissent pas à elles seules qui nous sommes.
Les parts d’ombre sont révélatrices de ce qui nous a blessé. Savoir les reconnaître et décider de prendre soin de soi en se faisant accompagner pour guérir ses blessures permet d’être mieux dans sa peau.
Nous sommes à multiples facettes, acceptons celles qui brillent moins que les autres. Elles peuvent être nettoyées pour que le diamant que nous avons tou(te)s en nous, brille de tous ses feux!

Commentaires

Répondre à Fabienne Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *