L’âme et l’ego

Il existe en nous de nombreux duos comme le féminin et le masculin ou le conscient et l’inconscient par exemple. Je souhaite vous parler dans cet article de l’ego et de l’âme. Ils peuvent être à la fois partenaires et antagonistes. Partenaires quand l’ego nous aide à nous protéger dans des circonstances particulières nous mettant réellement en danger physique ou psychologique, antagonistes quand l’ego voit du danger dans toute situation.

L’ego est le protecteur de notre personnalité humaine. Or, la peur viscérale de notre part humaine est de ne pas être aimée, ce qui sur un plan spirituel revient à mourir.

Toute notre vie peut être conditionnée à nous comporter, sous l’emprise de notre ego, de façon inappropriée. Sur un plan subtil , notre survie dépend de notre état vibratoire. Enfants, nous sommes naturellement dans des vibrations hautes grâce à la joie, la curiosité, l’empathie, la spontanéité, toutes innées. Nous manifestons donc facilement notre âme. Dans les générations précédentes et dans la mienne encore, nos parents ne nous ont pas permis de rester nous-mêmes mais ont voulu nous modeler selon leurs propres schémas. Nos vibrations ont baissé, provoquant dans la suite de la vie, une aliénation à l’ego.

Je vous donne un exemple. Les parents d’un enfant se projettent à travers lui et le poussent toujours à l’excellence afin de bénéficier des lauriers de ses succès. Il faut que leur enfant soit le meilleur à l’école, le plus performant dans une pratique sportive, le plus poli avec le monde extérieur. Leur ego fait cette injonction à leur enfant afin qu’ils tirent de l’énergie chaque fois qu’ils parleront de leur enfant : »Voyez comme il(elle) est brillant(e), doué(e), poli(e)!! »
Cet enfant engramme que pour être aimé de ses parents, il doit faire preuve d’excellence. Il n’est plus lui-même, et cela va le poursuivre tout au long de sa vie. Il intègre la croyance que pour être aimé d’un partenaire amoureux, il doit faire preuve d’excellence, pour être apprécié dans la sphère professionnelle ou amicale, il doit déployer des efforts, sous peine de décevoir donc de ne pas être aimé et de ne pouvoir survivre sans amour.
Une femme m’expliquait récemment qu’en doublon avec son mari dans des parties de cartes, elle ne pouvait s’empêcher de l’incendier chaque fois car elle ne pouvait abandonner un mode de fonctionnement compétitif, qu’elle a aussi dans d’autres domaines de sa vie. C’est justement la conséquence d’une exigence forte de ses parents en terme d’excellence. Lorsqu’aujourd’hui, adulte, elle ne peut pas perdre une partie de cartes, ou une partie de tennis, c’est parce que son ego lui dit qu’elle faillit, donc qu’elle n’est pas digne d’être aimée.

Notre ego nous fait déployer bon nombre de stratégies négatives pour « voler » de l’énergie à l’extérieur afin de, croit-il, nourrir notre vitalité.
Dénigrer des personnes autour de soi pour se faire mousser, évoluer dans la sphère d’une personne influente en pensant que son prestige rejaillira sur nous, se plaindre constamment afin d’attirer l’attention, mentir sur son curriculum vitae et l’enjoliver pour recevoir davantage d’admiration, etc…
Eckhart Tolle décrit très clairement et de façon très détaillée ces processus dans son extraordinaire livre « Nouvelle Terre ».
Notre ego nous pousse également à adopter des modes de fonctionnement non respectueux vis à vis de nous-mêmes. À savoir donner de façon excessive de l’attention aux autres en espérant en recevoir en retour, avoir du mal à dire non, avancer avec des croyances telles qu’il faut travailler avec acharnement pour réussir, qu’il faut être mère pour être une vraie femme, qu’on ne peut s’autoriser à réussir professionnellement par loyauté au niveau social de ses parents, etc…
Tous ces schémas ont le même point commun : Je suis en position de vulnérabilité si je n’agis pas de cette façon-là.

Sentez-vous, à la lecture de ces lignes la pression qui pèse sur vos épaules? Car on expérimente tous, à des degrés plus ou moins forts ces modes de fonctionnements.

Heureusement, il existe en nous l’antidote de l’ego lorsqu’il outrepasse sa fonction. C’est notre âme.
Notre âme a déjà vécu de nombreuses vies, elle sait qu’elle est éternelle, elle est issue d’une source d’amour infini. Elle n’a peur de rien ni de personne. Si on est en capacité de l’écouter, on peut avancer dans la vie avec confiance, sans nuire aux autres ni à soi-même.
Lorsque l’on peut écouter son âme, on se connecte par son intermédiaire à la source d’amour originelle et l’on se sent ainsi nourri d’amour, de l’intérieur. Il n’est plus besoin d’aller chercher à l’extérieur de soi, au travers d’un parent, d’un partenaire amoureux, d’un patron, d’un ami une reconnaissance illusoire.
Aller à la rencontre de son âme est un long chemin qui se fait pas à pas mais qui donne une vitalité extraordinaire, accessible à tous et toutes. À condition de s’autoriser à le vouloir et d’oser faire LE premier pas. Une des voies est de consciemment mettre de la joie, de la bienveillance, de la compassion dans sa vie. Ces qualités augmentent les vibrations et facilitent naturellement le contact avec l’âme.

À chaque rencontre au sein de mon cabinet, c’est cette part de vous que je vous fais contacter. L’expérience est souvent profonde et transformatrice.
Alors n’hésitez pas à venir rencontrer cette part lumineuse et invincible de vous, qui vous amènera, à son écoute vers tous les possibles!!

Comments

  1. En lisant votre article concernant « l’âme et l’égo », cette dualité que je vérifie bel et bien si je m’introspecte en toute conscience -à travers vos mots- ! Étant donné, qu’inconsciemment sûrement !!? par habitude aussi ! je choisis la voie qui fera que je serais aimée si ….
    En suivant la voie qui fera plaisir par exemple, ou qui m’intègrera, ou qui fera que je serai reconnue, bref ! qui fera mon succès croyais-je, ou ma dignité, je serais reconnue …. !!?? MAIS !!
    OUI mais, à y regarder de plus près, j’observe une joie réelle, profonde sur laquelle je peux « me » bâtir en me rencontrant au plus intime de mon être -mon âme-
    et pas à pas, agir au plus près de moi-même, responsable de mon devenir, créatif, constructif….
    qui fait que je suis unique et si différente pourtant, tout en étant interdépendante avec les uns et les autres, à travers nos êtres, nos âmes j’ai envie de dire !
    Au fond de soi-même, c’est bien de cette harmonie-là en moi-même à laquelle j’aspire,
    à la paix entre mon âme et mon « moi, l’égo » que je recherche inlassablement !
    Ce qui est fort intéressant et riche d’enseignements sur soi-même et ma relation au monde !? Cette unité inspirante en soi-même, j’espère aussi la vivre avec tous les êtres vivants !
    Ce que je vois aussi, quand je suis en colère, pas contente… je blesse autrui bien sûr, mais moi-même aussi et c’est bien cela qui m’insupporte !
    Je dois me pacifier avant tout -et c’est là que je rencontre mon égo- ! pour réaliser des relations pacifiques avec autrui !
    C’est bel et bien dans une relation pacifique que l’amour peut s’exprimer, non ???
    Merci Christine, voilà ce que m’inspire votre « plume », et je dois vous dire que les 2 consultations que vous m’avez données, m’ont beaucoup apporté, le mot est faible !
    Des évènements incroyables se sont révélés après chacune, en lien avec mes aspirations profondes bien sûr, qui étaient devenues comme des noeuds mêlées à mon manque de confiance ! Avec ces noeuds, je continuais d’avancer tant bien que mal, moi qui suis de nature joyeuse, mais n’avons-nous pas tous cette nature joyeuse !
    Quand même le « bonheur, la vraie joie  » ne sont pas de simples mots, vides, ni un état inaccessible ! Cela se vit au-delà des mots !
    Merci Christine pour votre confiance en nous-mêmes, de nous accompagner dans notre recherche,
    ensemble,
    en vous souhaitant un bel été,
    Recevez ma gratitude,
    Marie-France

    1. Merci infiniment d’avoir écrit ce long message Marie-France. Il me touche beaucoup. Pour l’ardeur que vous mettez dans vos questionnements intérieurs et par vos compliments qui me disent que je suis à la bonne place. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *