Belle surprise !

Mon activité professionnelle a commencé par la kinésithérapie, puis s’est étoffée avec une technique énergétique holistique, la biokinergie. Au fil des années, cela m’a amenée à découvrir les interactions qu’il y a entre les douleurs physiques et les histoires de vie. Passionnée par cette vision des choses, j’ai créé la magie de Christine afin d’apporter des clés supplémentaires à mes patient-e-s. J’ai souvent eu envie d’interrompre mon activité de kinésithérapeute, à la fois parce que la partie strictement physique de la prise en charge m’intéressait moins et parce que je me sentais plus vivante en accompagnant sur un plan émotionnel et énergétique dans les soins, ateliers, stages et conférences de la magie de Christine (lmdc).
L’âge avançant, j’ai fini par me dire que si je n’arrêtais pas la kinésithérapie maintenant, je ferais ce métier jusqu’à la retraite.

En novembre dernier, j’ai payé un conseiller en communication pour qu’il m’aide à développer la visibilité de lmdc et pouvoir envisager plus sérieusement l’arrêt de la kinésithérapie. Contre toute attente, il m’a encouragée, entre autres, à m’inscrire sur la plateforme Doctolib afin d’attirer davantage de personnes vers mon cabinet de kiné. En parallèle, il m’était demandé de créer une fiche d’information sur mon activité de kinésithérapeute et sur celle de lmdc, afin d’expliquer mon travail.
Cette étape m’a obligée à réfléchir plus précisément à la façon dont j’exerce mon métier. Ma spécificité est de prendre les gens en séance individuelle afin de privilégier un échange verbal de qualité et de diminuer les douleurs en s’attachant à divers aspects : la partie physique et biomécanique du corps, et la partie émotionnelle en lien avec le vécu de la personne qui consulte.

Cela m’a permis de clarifier ma proposition de soin en tant que kinésithérapeute et surtout d’assumer totalement cette façon de faire. Je constate donc depuis plusieurs mois, que je suis plus efficace parce que les patient-e-s qui viennent me consulter adhèrent à cette proposition. Il m’est ensuite aisé de présenter de façon opportune les différentes possibilités d’aide avec ma casquette de la magie de Christine.

Je vous partage cette expérience parce que j’ai trouvé un nouveau souffle dans une activité que j’ai pourtant souhaité arrêter bien des fois. Aujourd’hui, je prends conscience de tout le sens et l’intérêt qu’a la kinésithérapie dans ma proposition professionnelle. Et c’est une surprise bien inattendue.

Je ressens un nouvel élan en tant que kiné et parler chaque jour de ce qui me passionne me nourrit énormément. Comme me l’a joliment dit ce conseiller en communication, je soigne les maux du corps avec la kinésithérapie et les maux de l’âme avec la magie de Christine…

Newsletter

Commentaires

  1. Quel beau partage sur ce chemin parcouru et que tout ce qui est entrepris, mis sur notre chemin ne l’est pas par hasard et a un sens…. une belle prise de conscience et une belle alliance de tes savoir faire et savoir être 😘

  2. Bravo Christine
    Une très belle façon de « soigner » l’âme et le corps, un besoin absolu en ces temps incertains, plutôt angoissants.
    Bonne pratique et au plaisir de suivre ton évolution pour notre plus grand bien.
    Merci beaucoup et bonne chance à toi.
    Amitiés. Janine

  3. Bravo pour la poursuite de votre activité avec ce nouvel élan et prise de conscience de votre talent. Réaliser ses rêves tout en accompagnant vers un mieux être l’autre est enrichissant pour chacun. Et bonne continuation dans cette voie qui est toute tracée pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *